Fourrage étranger – Irrigation – Production agricole – Erosion

COMMENT RÉDUIRE SON IMPACT SUR LA RESSOURCE NATURELLE TERRES PAR SES CHOIX ALIMENTAIRES ?

En optant pour la proximité, en choisissant des agricultures respectueuses de l’environnement et en gérant sa consommation de viande, nous rationalisons l’usage des terres agricoles.

En optant pour des produits de proximité, nous soutenons la fonction agricole des sols suisses, souvent en concurrence avec l’urbanisation, sans accaparer des terres dans d’autres pays qui ont également une population à nourrir.

En réduisant notre consommation de viande en la plafonnant aux recommandations nutritionnelles, nous libérons des terres arables pour la culture de denrées directement assimilables par l’homme.

Lire la suite

En choisissant des produits carnés ou laitiers issus d’animaux élevés localement et avec du fourrage local, nous limitons l’importation de nourriture pour animaux souvent issus de déforestation. Dans le monde, un tiers des terres cultivées sont consacrées à la production de fourrage et de concentrés pour les animaux.  En Suisse, la pâture est un excellent moyen de valoriser la production naturelle d’herbe, herbe qui n’est pas digérable par l’homme mais que la vache transforme en protéines assimilables par l’homme. Privilégier la viande et les produits laitiers de pâturages-herbages valorise cette utilisation rationnelle du sol et d’entretien du paysage. En Suisse, 70% des terres agricoles sont des pâturages. Ne plus les utiliser est laisser la forêt gagner sur les terres agricoles sachant que la population est en perpétuelle augmentation.

En optant pour des agricultures respectueuses des sols, en production intégrée, biologique, de conservation sans labour avec des engrais verts, etc., nous participons à réduire l’érosion des sols.

Je prends conscience de l'impact environnemental lié à mon alimentation

Je choisis des produits de culture biologique, intégrée, suisse

Je mange davantage de légumes et de légumineuses riches en protéines
Je redécouvre les espèces et variétés de céréales rares, anciennes et résistantes : épeautre, seigle, avoine
J’achète du poisson d’élevage durable ASC, de pêche durable MSC ou bio
Si j’achète des aliments transformés, je vérifie que l’huile de palme est labélisée durable
J’achète des légumes hors standard (gros, petits, «pas beaux»)

Je réduis ma consommation de viande (en quantité et/ou en nombre de menu carné par semaine)

Je privilégie la viande et les produits laitiers de pâturage ou élevés avec du fourrage local

Je redécouvre les morceaux de viande moins nobles et leurs recettes traditionnelles
J’achète des produits frais et je renonce aux produits surgelés, congelés

J'achète des produits de saison et locaux et je renonce aux produits transportés par avion

Si j’achète des produits de serres, je privilégie ceux de serres chauffées aux énergies renouvelables
Je fais mes courses près de chez moi, à pied, à vélo, en transports publics ou en auto-partage et je renonce au maximum à ma voiture

J'achète et je cuisine les quantités dont j'ai besoin

Je consomme mes aliments avant qu'ils ne soient périmés

Je me fie à mes sens car certains aliments sont consommables au-delà de la date de péremption
Je conserve correctement mes restes alimentaires et je les cuisine
Je composte les épluchures
Je limite ma consommation de convenience food (plat prêt-à-manger)

Je choisis des restaurants qui privilégient des produits à faible impact environnemental (agriculture responsable, saison, local)

Je demande un “doggy-bag” au restaurant si j’ai des restes
Je privilégie des produits sans emballage alimentaire
Je choisis des emballages recyclables
Je bois l’eau du robinet

RESSOURCE NATURELLE TERRES EN CHIFFRES

  • Ressource naturelle terres 1
    PDF
    JPG
  • Ressource naturelle terres 10
    PDF
    JPG
  • Ressource naturelle terres 2
    PDF
    JPG
  • Ressource naturelle terres 3
    PDF
    JPG
  • Ressource naturelle terres 5
    PDF
    JPG
  • Ressource naturelle terres 6
    PDF
    JPG
  • Ressource naturelle terres 7
    PDF
    JPG
  • Ressource naturelle terres 8
    PDF
    JPG
  • Ressource naturelle terres 9
    PDF
    JPG

ET AUSSI

x2

de la surface cultivable suisse en achetant des céréales et des protéines fourragères à l’étranger pour produire une partie de la viande et du lait suisses, soit 270’000 ha équivalent aux cantons de St-Gall, d’Appenzell et Schaffhouse réunis.

x2

En Suisse, l’importation du fourrage pour animaux revient à doubler la surface cultivable par les cultures à l’étranger.

30%

de la surface de la Planète (hors-glace) sont consacrée à l’élevage.

80%

de la production mondiale de soja est destinée à la nourriture des animaux d’élevage.

24%

des sols mondiaux émergés sont dégradés dont la moitié des sols agricoles

3,9 milliards ha

sont consacrée à l’élevage, soit un tiers des terres émergées de la Planète, dont 0,5 milliards en gestion  intensive, 1,4 milliard en production relativement élevées, 2 milliards en pâturages à relativement faible production

1/3

des surfaces agricoles mondiales est cultivables; 2/3 sont des pâturages

x3

la surface dévolue au soja a triplé en Amérique du Sud depuis 1990 pour atteindre 1 million de km2., dont les ¾ destinés à l’alimentation animale.

20%

des pâturages mondiaux sont dégradés en raison de l’élevage (de surpâturage, de compaction et érosion).

70%

de la déforestation en Amazonie est occupée par des pâturages.

x2.5

des importations de céréales  fourragères en Suisse depuis 2000, passant de 200’000 à 500’000 tonnes par année, ce qui équivaut à la quantité qui n’est plus cultivée dans le pays.

30%

des terres cultivées sont dédiées aux cultures pour animaux.