Gaspillage – Perte alimentaire – Légumes – Date de péremption – Emballages

COMMENT RÉDUIRE SON IMPACT SUR LES DÉCHETS PAR SES CHOIX ALIMENTAIRES ?

En réduisant notre gaspillage alimentaire, nous participons à ce que tous les efforts de production de denrées alimentaires et les impacts environnementaux qui en découlent ne soient pas générés pour rien.

Au niveau mondial, 30% de la production agricole est perdue avant consommation en raison de problèmes de stockage ou de transports ou gaspillée au niveau des ménages. Ces denrées alimentaires perdues et gaspillées pourraient nourrir la moitié de l’humanité selon les valeurs nutritionnelles recommandées.

Lire la suite

En achetant de proximité (pertes dues au transport ou au stockage) et en limitant notre propre gaspillage alimentaire dans la cuisine, nous limitons les impacts environnementaux tout au long de la chaîne alimentaire, du champ à l’assiette.

En achetant les bonnes quantité, en cuisinant les bonnes portions, en évaluant les produits au-delà de certaines dates de péremption, en conservant correctement les restes et en les accommodant, nous réduisons le gaspillage alimentaire des ménages. En Suisse, 30% de notre poubelle est composée de déchets alimentaires.

En achetant en vrac et avec son panier, nous contribuons à éviter les déchets dus aux emballages à un seul usage. 80% des emballages des ménages sont des emballages alimentaires, dont une partie liée à la boisson.

En buvant l’eau du robinet, nous réduisons considérablement nos emballages (bouteilles).

Je prends conscience de l'impact environnemental lié à mon alimentation

Je choisis des produits de culture biologique, intégrée, suisse

Je mange davantage de légumes et de légumineuses riches en protéines
Je redécouvre les espèces et variétés de céréales rares, anciennes et résistantes : épeautre, seigle, avoine
J’achète du poisson d’élevage durable ASC, de pêche durable MSC ou bio
Si j’achète des aliments transformés, je vérifie que l’huile de palme est labélisée durable

J'achète des légumes hors standard (gros, petits, «pas beaux»)

Je réduis ma consommation de viande (en quantité et/ou en nombre de menu carné par semaine)
Je privilégie la viande et les produits laitiers de pâturage ou élevés avec du fourrage local

Je redécouvre les morceaux de viande moins nobles et leurs recettes traditionnelles

J’achète des produits frais et je renonce aux produits surgelés, congelés

J'achète des produits de saison et locaux et je renonce aux produits transportés par avion

Si j’achète des produits de serres, je privilégie ceux de serres chauffées aux énergies renouvelables
Je fais mes courses près de chez moi, à pied, à vélo, en transports publics ou en auto-partage et je renonce au maximum à ma voiture

J'achète et je cuisine les quantités dont j'ai besoin

Je consomme mes aliments avant qu'ils ne soient périmés

Je me fie à mes sens car certains aliments sont consommables au-delà de la date de péremption

Je conserve correctement mes restes alimentaires et je les cuisine

Je composte les épluchures

Je limite ma consommation de convenience food (plat prêt-à-manger)

Je choisis des restaurants qui privilégient des produits à faible impact environnemental (agriculture responsable, saison, local)

Je demande un ``doggy-bag`` au restaurant si j'ai des restes

Je privilégie des produits sans emballage alimentaire

Je choisis des emballages recyclables

Je bois l'eau du robinet

DÉCHETS EN CHIFFRES

ET AUSSI

3ème

Si le wastage mondial (denrée alimentaires perdues et gaspillées) était un pays, il serait au 3ème rang des émissions mondiales de gaz à effet de serre, après les USA et la Chine.

3,3 Gt

eq CO2 produites chaque année par les denrées alimentaires perdues ou gaspillées (wastage mondial).

3x

fois l’équivalence du Lac Léman chaque année comme empreinte hydrique pour les denrées alimentaires perdues ou gaspillées (wastage mondial).

85%

des denrées alimentaires perdues ou gaspillées au monde sont d’origine végétale:
25% céréales
24% légumes
19% féculents
16% fruits

33%

des  pertes alimentaires mondiales proviennent de l’agriculture.

15%

des denrées alimentaires perdues ou gaspillée au monde sont d’origine animale.

870 millions

de personnes victimes de la faim dans le monde pourraient être nourries par les denrées alimentaires perdues ou gaspillées.

92%

des produits laitiers et carnés et des désserts seraient consommables 2 semaines après la date limite de consommation en Suisse

250 kg

de déchets alimentaires par personne et par an en Suisse;
120 kg Asie sud-est
300 kg aux USA
280 kg en Europe

5%

des déchets alimentaires en Suisse proviennent de l’hôtellerie-restauration; 40% pourraient être évités par des portions plus petites avec un deuxième service si nécessaire.

57%

des calories initiales produites au monde n’arrivent pas dans nos assiettes. Sur les 4’600 Kcal produites en moyenne mondiale par habitant/jour, 4’000 Kcal restent après récolte, 2’800 Kcal après captation par les aliments pour animaux, 2’000 Kcal arrivent dans nos assiettes.

2,3 millions t

de denrées alimentaires gaspillées par an en Suisse, dont:
61% par les ménages
22% par la transformation
13% par la restauration
4% par la grande distribution